Les sports d’hiver et leur impact sur les articulations

El esquí es una práctica que se ha popularizado estos años pero también ha aumentado las lesiones durante su práctica

Le ski et le snowboard sont des sports dont la popularité ne cesse d’augmenter, accompagnée par le nombre de lésions causées par ceux-ci.

L’entrée dans l’hiver signe l’arrivée de la neige dans les stations de ski et nombreux sont ceux qui s’y rendent pour skier, faire du snowboard, du patin à glace ou autre sport d’hiver. Attention cependant, car, même s’ils sont amusants, ces sports peuvent être dangereux. Le meilleur conseil est de ne pas lésiner en termes de précautions et protection et cela vaut tant pour les sportifs professionnels que pour les amateurs.

 

Les blessures causées par le ski

Froid, neige sur les cimes et ciel dégagé. Toutes les conditions sont réunies pour profiter d’un des sports star de l’hiver : le ski. Cependant, certains facteurs peuvent mettre fin à la diversion telles que les si redoutées blessures.

En effet, certaines circonstances peuvent compliquer la pratique du ski. Les conditions climatiques et le froid extrême peuvent par exemple diminuer la force physique de certaines personnes tout comme leur capacité de réaction face aux imprévus et leur résistance à la fatigue.

Face à ces facteurs, il faut insister sur l’importance de se préparer à l’avance et de penser à se reposer suffisamment avant de commencer une activité physique. Evidemment, il est essentiel de porter des vêtements appropriés pour se protéger du froid. En général, plus on est en forme, plus il est facile de s’adonner à des activités sportives et plus le risque de blessure liée à la fatigue est bas. L’idéal est de bien se préparer physiquement en pratiquant par exemple la course à pied, le cyclisme, la natation ou tout autre sport pour améliorer la résistance physique.

 

Les lésions les plus fréquentes

Les chutes et les chocs sont la principale cause de lésions bien qu’il faille également prendre en compte les aspects techniques et personnels qui entrent en ligne de compte lorsqu’un accident survient. En effet, la préparation technique et physique tout comme l’entretien et l’utilisation de matériel adapté au skieur sont autant d’éléments décisifs.

Il existe quatre grands types de blessures :

  • Extrémités inférieures : lésions des ligaments du genou, fracture de la jambe ou entorse
  • Extrémités supérieures : les blessures au pouce et les fractures et luxations de l’épaule sont les plus courantes.
  • Colonne vertébrale : ce ne sont pas les blessures les plus courantes, mais quand le skieur descend une piste à grande vitesse, ce type de blessure peut survenir et endommager la moelle épinière.
  • Crâne et visage : dans ce dernier cas de figure, les blessures sont le résultat de chocs entre personnes, de la tête contre le sol ou contre des éléments tels que les canons à neige ou les barrières de protection. Ces blessures peuvent aller de simples égratignures à des lésions cérébrales.

 

Comment éviter les accidents ?

Il est essentiel de se préparer physiquement en faisant des étirements avant de se lancer dans la première descente de piste et de ne pas baisser la garde pendant le reste du séjour.

Le matériel utilisé est également un facteur déterminant : avoir des skis bien réglés et adaptés peut permettre d’éviter les fractures du tibia ou des entorses. Des gants de qualité permettent de protéger du froid et d’éviter les problèmes de circulation dans les mains. Enfin, le casque nous protège d’un grand nombre de blessures.

Il est également important de rappeler que les conditions de la neige peuvent augmenter le risque d’accidents.

Autres conseils intéressants :

  • Souscrire à une assurance
  • Respecter les autres skieurs
  • Renouveler le matériel de ski si nécessaire
  • Apprendre le ski avec des professionnels
  • S’habituer à porter un casque

Los complementos alimenticios a base de probióticos nos pueden ayudar a mejorar nuestras defensas

 

Le curcuma pour éviter les blessures

L’inflammation musculaire et les douleurs qui en découlent font partie des effets négatifs de la pratique d’un sport. La racine de curcuma peut se consommer sous forme de complément alimentaire et être très utile pour prévenir les blessures et les inflammations.

En prévention, le curcuma permet de réduire la production de glucose dans le foie et augmente la transformation de glucose en glycogène dans les muscles, ce qui favorise la production d’énergie.

Quand une inflammation apparaît au niveau des muscles, le curcuma aide à la réduire grâce à ses puissantes propriétés anti-inflammatoires en plus d’aider à détoxifier le corps.


Leave a comment